Alrik

02 décembre 2013

Hunger Games: L'Embrasement [CINE]

04
(bon, ok, j'ai fais un dessin à l'arrache, mais je ne pouvais pas laisser que du texte, non plus^^)

C'est quoi?

Le second film d'une nana avec un arc qui veut -à défaut de sauver sa peau et rester pépère avec frangine et maman- TOUT FAIRE PETER.
Réalisé par le malotru qui a massacré "Je suis une Légende". Tu sais, le film où Will Smith chasse le daim dans le New-York habillé Armée des 12 Singes. Francis Lawrence. Celui-là même qui avait édulcoré hellblazer pour faire un Constantine bien mais sans plus.
Ben voilà.


Pourquoi ça me parle?

Outre le fait jouissif d'avoir vu (malgré moi, qui refuse tout trailer :p ) la bande-annonce de Captain America: Winter Soldier (le 24 mars, les gars!!!) et de constater que ça va envoyer du Heliporteur par paquets de 12 (si, si), j'ai préféré ce second opus des mésaventures (amoureuses, aussi) de Katniss Everdeen à son désuet grand-frère. Explications.
Plus sombre, plus complexe, la maturation entre les films se fait sentir. C'est cool. Vraiment.
Le film de Francis "Constantine" Lawrence souffre pourtant d'un putain de déséquilibre: SON RYTHME.
J'aurais tant voulu voir davantage de "l'envers des Hunger Games", les soulèvements des Districts, les peuples se révolter et la cruauté du Président Snow (que je ne peux deviner qu'épiques, j'imagine, dans le livre)...
Et même sans avoir lu les bouquins, je salue l'effort de brasser un pavé en 2h... Encore faut-il savoir amener le terme du film sans un générique abrupt au possible.
POUR UNE FIN EN DEUX FILMS???
Merci le syndrome Harry Potter. Par ici la monnaie.
Mention spécial à Finnick et au présentateur aux dents ultra-bright dont je ne me souviens plus le nom (Stanley Tucci, excellentissime, comme d'hab')
... Et à Peeta, qui a pris un coup de vieux et dans la foulée un peu plus de charisme (BABY BOMB^^)

En tous les cas, le film a pour lui le mérite de s'intéresser à son matériau d'origine, à défaut de m'avoir totalement happé.

 

 

Oui, maintenant, je fais des reports très courts. Mais il faut au moins ça pour aller à l'essentiel.

Pluie de Funkytude et brossez-vous bien les dents.

Posté par Alrik à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2013

Paris Comics Expo #2

PCE#2

C'est quoi?
C'est la seconde édition d'une convention qui accueille la culture comics et la pop culture US en générale. Distributeurs français, auteurs de tous horizons, boutiques, animations... Une "VRAIE" convention sauce US, à la française.
C'était à Paris, à l'Espace Champerret, les 23 et 24 novembre derniers.
L'an dernier, le public avait été conquis et le crû de cette année était attendu par les fans...

Il y avait qui dedans?
Du beau monde, coté comics: Avec, notamment, Frank Cho (Liberty Meadows, Jungle Girl, Savage Wolverine), David Finch (Ascension, Batman The Dark Knight), Joe Benitez (Weapon Zero, The Darkness) ou encore mon mentor (j'y reviendrais dans un futur post), Humberto Ramos (Crimson, Fairy Quest, Spider-man). Des guests de choix auxquels s'ajoutaient des comédiens... Et quels comédiens!! David Prowse (Darth Vader) et John Rhys-Davies (Salah dans Indiana Jones, Pr Maximilien Arturo dans Sliders, Gimli dans le Seigneur des Anneaux);
Pour le coté boutiques, les distributeurs français bien sûr avec Panini comics et Urban qui ont fait les choses en grand. De nombreuses enseignes de Paris et de province sont venus également dispenser pour les visiteurs venus d'ailleurs de nombreux proders intéressants qui attiraient petits rêveurs et grands nostalgiques (et inversement, si si);
Des dessinateurs, dont votre humble serviteur présent sur le stand Comics Zone, proposaient aussi leur service dans la joie et la bonne humeur.

PCE#04
("Qui a dit que les nains n'arrivaient pas à pécho?")

Pourquoi c'était bien?
Tout d'abord parce que pour une jeune convention, elle s'est uniquement axé sur l'univers comics et pop culture US. Et rien que CA, c'est un atout majeur. Moi qui suis habitué au traditionnel ultra-commercial JapanExpo/ComiCon, je me suis rendu compte avec la convention de ce week-end qu'elle n'avait de "ComiCon" que le nom: Les visiteurs en perdaient leur Stan Lee (et pourtant, il en a fait des caméo, le salaud^^).
Du coup, pas de leurre sur la marchandise. On sait où on va. Ici, l'espace y était certes plus petit, mais surtout beaucoup plus humain et beaucoup plus convivial: Même si certaines grosses pointures étaient difficiles d'accès pour des raison d'organisation et/ou de logistique (comme c'est toujorus plus ou moins malheureusement le cas dans toute convention qui se respecte), les visiteurs repartaient tout de même avec des dédicaces et des cadeaux franchement pas dégueulasses dans leur musette!!

PCE#01
(Oui, je peux faire deux choses à la fois!!)

Ensuite, justement parce que ce n'est que la deuxième fois que la PCE (plus simple à taper) se fait, on sent qu'elle du potentiel: Etant de l'autre coté de l'événement, j'ai rarement entendu les visiteurs râler sur quoi que ce soit. Il faut dire que c'était une grande première pour moi et autant l'avouer: j'avais de nouveau 12 ans d'être au coeur d'un monde dans lequel je m'étais noyé depuis tant d'années. Me voilà donc dans une convention d'une certaine ampleur sans aller à l'éxagération du tout-mercantile, le contact avec les gens ne se limitant pas à des coups d'épaule mais à de franches salutations... J'ai même croisé un Captain Hammer (Dr Horrible's Sing-along): RARISSIME!! Enfin, pour moi...
Bref, cette ambiance légère et bon enfant avait un sérieux goût de reviens-y. J'ai jubilé, quoi.

PCE#08
(Oui, j'ai dit "Jubilee", parce que "Roguer" n'est pas vraiment un terme français, en fait... Et c'est la première fois que je voyais un cosplay de Jubilee!!)

Ca, c'était pour l'aspect global. Dans le détail?
J'étais donc comme vous le savez (ou pas), convié par le Maître du comic shop à venir faire mes gribouillis sur son stand, au coude-à-coude avec d'autres auteurs: Cedric Poulat (le fils illégitime de Schtroumpf grognon, mais fort sympathique!!) et ses pin-ups qui font sa renommée; Thomas Frisano, illustre illustrateur pour Lug sur des covers cmme Titans ou Nova, admirable avec un crayon entre les doigts!!; Cécile Morvan, une petite jeunette qui a tout d'une grande (ses illustrations parlent d'elles-mêmes) et Elsa Charretier, venue présenter en avant-première la preview de son futur carton uchronique "Aeternum Vale" avec son complice Pierrick, et déterminée à bouffer la planète comics façon Galactus.
Imaginez le tableau. Ce serait la Cène et je serais un peu le Judas. Enfin, "Igor", quoi.
Mais Romuald, Hervé, Régis et Chris veillaient au grain, cheeseburgers et petites attentions à l'appui, si bien que je ne me suis pas ennuyé un instant!!

PCE#05
("Spider Jérusalem, c'est pas le double maléfique de Moby, en fait?")

PCE#06
("Et là, des gros nénés.")

PCE#07
("Aucun dessinateur ou auteur n'a été blessé, maltraité ou tué lors du shooting de ces photos" NB: Ici, Cédric était parti râler pour ses bonbons au coca et Thomas était allé se dégourdir les guiboles...)

Samedi a été le gros temps fort du salon, avec des pics de fréquentation relativement régulier: Il faut dire qu'être à quelques mètre de l'esplanade où se déroule défilés de cosplay et autres quizzs (où je gueulais les réponses depuis le stand, ce qui me vaut une actuelle "aphonie primaire"), ça aide un peu. C'est vrai. Les visiteurs étaient timides et curieux et ont relativement bien joué le jeu. J'ai eu l'occasion de revoir quelques connaissances du oueb, Guillaume, Gwegz ou Baptiste pour ne citer qu'eux, des lecteurs de "la Meute de Xavier" et les circonstances joviales de la PCE ont permis de prendre le temps sans être assourdi par un vacarme tonitruant. Et ça, c'est cool.

PCE#03
("Quoi, je ne gueule pas!! Je parle fort!!")

Dimanche en revanche, fut l'exact contraire de la veille: un calme plat, parfois à la limite de l'inquiétude. Même si l'amortissement de l'investissement de départ m'a octroyé un petit bonus "Popesque"...
Et puis, cela m'a permis de discuter (ou meugler, vu que j'étais en train de muer en une sorte de Rancor pré-ado) comme je pouvais.
J'ai même pu streetpassé grâce à mon padawan Charly (assisté de sa douce et tendre BlackCat Laura^^) qui a baladé la 3DS pour moi dans tout l'espace Champerret (J'ai eu le Mii de l'auteur Stain, Ô surprise!!); j'ai dessiné quelques nouveautés, toujours dans l'optique de me familiariser avec le brushpen et pris quelques photos... ET quelles photos!!
C'est sur cette exclamation que je vous laisse jugez par vous-mêmes. Moi, je me prépare d'ores et déjà pour l'édition 2014. Des conventions humaines comme ça, c'est trop rare pour ne pas le perpétuer...

PCE#09
Franck Cho, l'homme qui aimait les femmes... Athlétiques, les femmes. Merci à Audrey pour la photo!!

PCE#10
Le cliché ultime: Humberto himself!! JE SUIS JOIE.

PS: Un immense et intense MERCI à Kader, dit "le Maîîîîîîîîîître", qui a rendu ces fugace mais inestimables rencontres. Igor est content.

Posté par Alrik à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2013

Thor: The Dark World

02

***SPOILERS***


C'est quoi?

Un film de Super-slips des Studios Marvel.

Petit récapitulatif historique avant d'entrer dans le vif du sjet.

Pour mémoire, ceci est le second film de ce qui se nomme Phase 2. Avengers clôturant la première phase après que les studios Marvel aient présentés leurs poulains (IronMan, Captain, Thor et Hulk...), Iron Man 3 (qui fera l'objet d'un article sur ces pages) ouvrait les hostilités sur les événéments post-invasion Chitauri à New York.
Bien sûr, chaque film traite de son propre sujet, ce qui n'empêche pas d'avoir des liens entre eux.

Je n'avais vu de Thor: The Dark World qu'un simple teaser. Je me fais effectivement violence de voir le moins d'images possibles, trailers ou autre grouillant sur la Toile afin de conserver un maximum d'effet de surprises. Je dois avouer que de coté-là, je n'ai pas été déçu.

Sachant que cet opus était réalisé par Alan Taylor (à qui l'on doit quelques épisodes fameux de la série désormais culte "Game of Thrones"), j'étais en droit à m'attendre à des relations conflictuelles ainsi qu'à certains twists bien placés...


De quoi ça parle?

Après la tentative de son demi-frère Loki d'assiéger la Terre, Thor, le Prince Asgardien, ramène la paix dans les 9 royaumes dans les confins de l'univers. Sur une planète désolée et ravagée par une très vieille guerre, Malekith, un antique et puissant Elfe Noir autrefois vaincu par le père d'Odin lui-même, attend patiemment son heure.
Il faut dire qu'il a raté la Convergence, un alignement des 9 royaumes qui lui aurait permis au moyen d'une arme indestructible, l'Ether, de répandre à jamais la Nuit dans l'univers. Parce que son peuple vénère la nuit éternel. Ou qu'ils n'ont jamais payé une facture EDF, allez savoir.
Heureusement, Malekith peut compter sur les perturbations liées à une nouvelle Convergence, quelques 5000 ans plus tard (à une vache près, hein, c'est pas une science exacte...) qui va mettre un joyeux bordel.
Jane Foster, la bien-aimée de notre blondinet au marteau électrique, poursuis inlassablement ses recherches pour retrouver Thor. Ce qui va la conduire dans la cache de l'Ether, enfouit sur ordres du Roi Bor (le papa d'Odin, donc) et va s'en retrouver infectée... Et réactiver le vaisseau elfique, alors en stase (5000 ans de ronflements, tu m'étonnes...) ainsi que ses occupants, Malekith en tête, bien décidé d'en découdre avec les Asgardiens.
Thor est alors alerté par Heimdall, le Google Maps de l'univers dans une armure de StSeiya Myth Cloth du plus effet. Ce dernier ne la voit plus sur Terre tout en étant là. Le bug, quoi.
Ni une, ni deux, le beau Prince emmène la belle chez lui pour se défaire du mal qui la ronge, même si Papa de Toute Chose méprise les humains comme des chèvres (si, si...) et que Loki conspire encore et toujours pour conquérir le trône depuis sa cellule tout confort (merci maman Frigga d'avoir plaidé auprès d'Odin pour lui éviter une coupe bien dégagée derrière les oreilles...).

Pourquoi ça me parle?

Parce que le film se veut plus sombre (avec un titre comme Dark World, difficile de s'attendre à des néons partout) et poursuit une suite logique dans la chronologie des films Marvel;

Parce qu'Alan Taylor, entre deux coups de tonnerre, prend le temps de développer les relations entre persos, que ce soit la romance Thor-Jane, les conflits Thor-Loki et même Thor-Odin.
Chris Hemsworth est bon. Même si j'ai peur que ce rôle lui colle à la peau pour le reste de sa carrière. Joue rapidement autre chose Chris. Fais comme l'ami Brad, casse ton image de gueule d'ange blond!! Natalie Portman est insipide au possible: je n'ai pas cru une seconde à leur romance et c'est vraiment dommage. A moins que ce ne soit le fait que l'actrice ne veuille plus participer à la franchise Marvel?
Anthony Hopkins, toujours fidèle à lui-même est toujours aussi resplendissant en Odin. Même si par de très courts instants, on sent un coup de fatigue^^ Mentions spéciales à Christopher Eccleston en Malekith, très convaicant en Elfe Noir, même si son perso aurait mérité deux-trois scènes supplémentaires pour développer un peu plus que le simple "je suis méchant et je veux qu'on me rende mon jouet Agreugreuu!!!" et à Tom Hiddleston qui fait -ENFIN!!!- un Loki moins grand-guignolesque et plus dans la nuance (excepté la scène d'évasion où il se lâche carrément);
Le gros moins: le changement d'acteur pour Fandral. Visiblement retenu pour Once Upon a Time, Johua Dallas a été remplacé au pied levé par Zachary Levi... Qui ne lui ressemble pas!!! O.o

Parce qu'on peut y trouver des références à Dr Who (merci Christopher?), du look des soldats avec leur masque pro-Cybermen elfique au lieu où se déroule la scène finale (coïncidence? ... ... NAAAAAAAAAAAAAAAAAAN...);

Parce que des indices fourmillent un peu partout sur le futur possible de l'univers de Thor en particulier et de Marvel en général (les bribes du vaisseau de Malekith -ramassé par le SHIELD dans la série??- pourrait devenir le SWORD: Fantasme du fan, oui oui)

03



En bref...

Je suis ressorti de la projection de Thor: The Dark World, amusé, mais pas transcendé. La faute à un montage parfois mou (surtout le dernier tiers)?
Il poursuit cependant la phase 2 de Marvel avec un simple cahier des chages de blockbuster rempli comme il se doit. Dommage qu'il n'y ai pas eu une petite pointe d'audace qui aurait permis au film de gagner quelques galons à ce second volet.
Même si les scène bonus "mid-générique" ET post-générique donnent VRAIMENT envie d'en savoir plus (Benicio Del Toro? Sérieux? J'aurais vu Jurgen Prochnov, voir Terrence Stamp tant qu'à faire...)


Posté par Alrik à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Revival...

01

 

Bon, on va recycler un peu...

Il était autrefois un blogBD.

Il deviendra un fourre-tout de ce que j'aurais lu/vu/écouté.
Mon débarras sauce culture, supplément frites.
Mon bordel à ciel ouvert, aux yeux de tous.

Enfin, de ceux qui tomberont là.

A bientôt...

Posté par Alrik à 12:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 août 2013

wolfpack
Salutations!! Je sais qu'il reste cnore quelques égarés qui viennent se paumer ici alors je le rappelle encore une fois:
CE BLOG EST MORT!!!

Si vous voulez suivre mes nouvelles âneries, c'est ICI que ça se passe
(La photo ci-dessus est tiré d'un making of du webcomics que j'ai crée, actuellement en cours de publication^^)
Au plaisir de vous croiser là-bas ;)

Posté par Alrik à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 octobre 2012

Salutations d'Outre-tombe!!

 

Bon, de toute évidence, il y en a toujours un ou deux qui trainent par là.
C'est cool.
Ce ne me rajeunit pas, surtout^^

Par contre, vous pouvez aller

ICI.
C'est mieux.
Et c'est tous les jours du lundi au samedi.

 

Posté par Alrik à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2012

WOW!!

Ceci est un message post-mortem:

Sans déconner, vous passez encore par ici pour aller sur le site de La Meute de Xavier?
Vous êtes trop fatigué pour glisser l'adresse dans vos favoris??

Raaah...

Posté par Alrik à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2011

Clôture sans cérémonie.

Plusieur brouillons sans trouver le ton juste.

Alors pour faire simple, ça le fait pas.
Ca le fait plus.

Ce blog s'arrête. Définitivement.
SI j'en ouvre un autre (et je sais qu'il y en aura un autre, c'est plus fort que moi...)
L'adresse ici:

LE LOUP BLANC

et là

ALRIK

Merci de m'avoir lu.
A plus.

Posté par Alrik à 00:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 mars 2011

ATTENTION

Ce week-end à lieu la 4ème édition des 23h de la BD.
Le challenge? Créer une BD de 24 planches en 23h sur un thème imposée.
Quand exactement? A 13h.

Cette année, c'est décidé, je participe.
Difficulté supplémentaire, me concernant: Je travaille de 15h à 21h.

Mais je ferais de mon mieux pour vous ofrir quelque chose de funky...
Vous pourrez voir mes saletés en temps réel
>>>ICI<<<

A samedi!!

Posté par Alrik à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2011

22

Posté par Alrik à 07:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »